Créer mon blog M'identifier

Les limites de l'enchantement de Graham Joyce

Le 6 novembre 2016, 22:10 dans Livres 0

J'annonce tout de suite, je suis tombé amoureuse de cet auteur. Son style est extrèment adictif et j'ai eu beaucoup de mal à me détacher de ce livre. J'avais entendu parlé d'un autre de ses livre, Comme un conte, qui me fais de l'oeil par son résumé qui m'attire beaucoup. Une petite fée a dut m'entendre puisque j'ai reçu dans la box Livre-moi(s) de septembre un autre livre de l'auteur, Les limites de l'enchantement, et autant dire que j'étais ravie.

Nous sommes dans les années 60 en Angleterre. Fern est une jeune femme qui vit avec Maman Cullen, une vieille femme qui l'a recueillit quand elle était bébé. Elles vivent dans un petit village et Maman enseigne à Fern tout son savoir depuis son plus jeune age. La vieille femme est très réputée dans le village, elle a fait accoucher un nombre incalculable de bébé, c'est elle que l'on va voir quand on a besoin de conseils. Les femmes viennent la voir aussi lorsqu'elles tombent enceinte par accident pour avorter car Maman, même si elle n'aime pas le faire, les aide à avorter à l'aide de plantes et sans méthode barbare comme se pratiquait ailleur. Elle à une très grande connaissance des plantes et de la nature en générale et s'appplique à transmettre ce savoir à Fern.

Un jour, arrive dans le village un groupe de hippies qui déplaisent beaucoup aux deux femmes. Peu de temps après leur arrivé, Maman tombe malade et est envoyé à l'hopital, laissant Fern livrée à elle-même dans la petite chaumière où elles habitent. Elle découvre alors que Maman n'a pas payé le loyer depuis plus d'un an et qu'elle est sur le point de se faire expulser. Elle va alors chercher tout les moyens pour essayer de rassembler de l'argent pour ne pas quitter cette maison, tout cela sur un fond mystique et de forces de la natures puissantes mais douces.

J'ai eu un véritable coup de coeur pour ce livre, cet auteur et son style d'écriture. Fern est très attachante avec un caractère bien trempé même si on l'a sent dépassé bien souvent par les évenements qui s'enchainent. J'ai hâte de découvrir d'autres romans de cet auteur, une chose est sure ce n'est pas le dernier.

 

Titre : Les limites de l'enchantement

Auteur : Graham Joyce

Date de publication : 2005

Edition : Folio

Nombre de pages : 413

Bonne lecture

                                                 La bibliothécaire romantique

L'après séance : La fille du train

Le 1 novembre 2016, 23:20 dans TV Ciné 0

Je sors tout juste de la séance de "La fille du train". J'avais entendu parlé du livre de Paula Hawkins comme d'un best seller, la bande annonce m'avait beaucoup intrigué, j'avais donc hâte qu'il sorte. C'est sur un coup de tête se soir que je me suis précipitée au cinéma de Talence, 5 min avant le début de la séance avec une réelle envie de découvrir ce polar.

Le film est réalisé par Tate Taylor avec dans le rôle principal Emily Blunt dans la peau de Rachel, une jeune femme alccolique et totalement dévasté par sa séparation avec son mari. Elle prend le train tous les jours pour se rendre à New-York et passe devant un lotissement de maison. L'une d'elle retient particulièrement son attention car elle y voit vivre un couple qui l'a fait fantasmer et qu'elle envie profondement. Cependant lors d'un de ses voyages elle va être le témoin d'une scène qui va profondement la boulverser et qui va la faire haïr la jeune femme du couple qu'elle enviait tellement. Très peu de temps après cet évènement Rachel apprend que la jeune femme, Meghan, a disparu le soir où elle est descendu du train, près de chez cette dernière mais aussi près de la maison de son ex mari, Tom et sa nouvelle femme . Elle va alors essayer de se souvenir de ce soir dont il ne lui reste aucun souvenir car elle était saoule, ce qui en fait une suspecte.

Au début du film on découvre les trois principales femmes du films. Rachel, ex-femme de Tom, alccolique et dépressive. Anna, la nouvelle femme de Tom et Meghan la nounou de la fille de Tom et Anna. Meghan est en couple avec Scott et on s'apperçoit très vite que cette jeune femme est dépressive et consulte un psy.

Le montage du film est vraiment très bien réalisé, il m'a fait assez penser à "Gone Girl" réalisé par David Fincher (que je vous recommande vivement). Les plans sont trés sérrés, cadrant très proche des visages des personnages ce qui fait vraiment ressentir les émotions et la détresses notamment de Rachel qui semble mener un combat permanent contre elle-même. Emily Blunt crève l'écran en nous servant une performance assez bluffante d'une femme en perpétuelle souffrance. La musique apparte aussi une atmosphère de déséquilibre qui cadre trés bien avec l'ambiance générale dans laquelle évoluent les personnages.

Pour ma part je me suis totalement laissé emporté par le film sans essayer de le devancer en réflechissant dés le départ qui est à l'origine de la disparition de Meghan et le film nous envoit très bien sur de fausses pistes qui nous laisse un suspens jusqu'au dernier moment. On reconstitue le puzzle de cette soirée où à disparu Meghan, en même temps que Rachel.

J'ai vraiment aimé ce film, qui est dans la même trame que "Gone Girl" et que j'avait aussi beaucoup aimé. Je vous conseille d'aller le voir si vous voulez passer un bon moment devant un thriller vraiment bien monté. Le rythme est un peu lent mais c'est ce qui permet de donner un certain réalisme à l'histoire assez déroutant.

Date de sortie au cinéma : 26 octobre 2016

Réalisateur : Tate Taylor

Acteurs principaux : Emily Blunt, Rebbeca Ferguson, Haley Bennett, Justin Theroux

Bon visionnage

                                        La bibliothécaire romantique

Notre-Dame de Paris de Victor Hugo

Le 23 octobre 2016, 20:09 dans Livres 0

Je me devais de lire au moins un Victor Hugo dans ma vie. Je pense qu'il y a des auteurs qu'il faut absolument avoir lu, qui font partit des grands classiques de la littérature. Cependant, je n'avais pas un trés bon souvenir de cet auteur, l'ayant étudier au collège avec Les Misérables et ayant trouvé la lecture assez difficile. J'ai donc porté mon choix sur Notre-Dame de Paris car j'avais entendu parler de l'histoire et elle m'intriguait beaucoup.

L'histoire commence en 1482 en plein Paris. On découvre le personnage de Gringoire s'apprétant à faire découvrir au tout Paris une pièce de théatre appellée le Mystère. Ce personnage est un peu le fil rouge de l'histoire, c'est par lui que l'on va découvrir les autres personnages. Gringoire est un pauvre philosophe/écrivain qui n'est pas chanceux et se retrouve mélé aux malheurs des autres personnages.

Le second personnage que l'on découvre est Dom Claude, archidiacre de Notre-Dame de son état. C'est un personnage sérieux, très proche de la science et trouvant ses vérités dans les livres qu'il étudient attentivement.  Claude Frollo a un petit frère, Jehan Frollo, qui ne partage cette passion pour les études, préférant de loins les nombreux plaisirs de la vie ce qui le laisse très régulièrement sans le sous. Ce dernier n'hésite cependant pas à aller quémander quelques pièces à son frère qui ne peut rien lui refuser.

L'archidiacre a adopter dans sa jeunesse, un bébé qu'il a fait sonneur de cloche quand celui ci devint grand. L'homme a un aspect très peu avantageux, un seul oeil valide, le dos complétement tordu, le genoux cagneux. Son travail de sonneur de cloche a fini d'achever son portrait en le rendant totalement sourd. C'est Quasimodo. Il vit dans le cathédrale de Notre-Dame, respectant énormement son maître, Claude Frollo, pour qui il a beaucoup d'estime.

Enfin, c'est au tour d'Esmeralda de faire son apparition. Celle que l'on surnomme l'égyptienne danse dans la rue avec sa chêvre Djali, hypnotisant les passants. La jeune fille de quinze va tomber éperdument amoureuse du capitaine Phoebus, brisant le coeur de Claude Frollo qui sera totalement obsédé par cette créature dés l'instant qu'il la verra.

Ce livre est un véritable chef-d'oeuvre, une pure merveille de la littérature française. Le style d'écriture d'Hugo est assez facile à lire permettant un comprehension totale de l'histoire et surtout un vértable engouement pour les personnages et l'intrigue. L'auteur nous fait découvrir le Paris du XV° siècle dans une description tellement précise que l'on peut se le représenter parfaitement. Je vous recommande vraiment ce livre, aux amoureux des grands classiques comme aux adeptes de styles plus contemporains.

Titre : Notre-Dame de Paris

Auteur : Victor Hugo

Date de parution : 1831

Edition : Le Livre de Poche

Nombre de pages : 678

                                                                                    Bonne lecture

                                                                                                 La bibliothécaire romantique

 

Voir la suite ≫