Voila un livre que j'avais envi de lire depuis septembre, la première fois que je l'ai vu en librairie. J'ai quand même voulue attendre qu'il sorte en poche car je trouvais le format plus pratique et moins cher, et c'est comme ça que le livre m'est un peu sortit de la tête. Ce n'est que très recemment en fouillant dans une librairie d'occasions ( La Bouquinerie à Bordeaux rue St Catherine) que j'ai mis la main dessus et à moindre coup.  Il est vrai que j'attendais beaucoup de ce livre, étant une passionnée d'histoire et notamment de la période de la Seconde Guerre Mondiale, je me disais qu'il y avait vraiment matière à faire avec ce sujet.

On se retrouve dans la tête d'Hitler qui se reveille en 2011 à Berlin, dans un terrain vague. On va alors le suivre dans cette Allemagne qu'il ne connait pas et qui le scandalise en bien des points. Comment se fais t'il que personne ne le reconnaisse et ne le salut avec le salut nazi, que personne ne l'appelle "mon Fuhrer" en le voyant? Il trouve refuge dans le kiosque d'un marchand de journeaux qui le prend pour un comédien et, trouvant son "jeu d'acteur" incroyable, le présente à un de ses ami qui travail à la télévision. La socièté dans laquelle il travil le recrute tout de suite, lui offrant appartement, nouveaux habits ...

Tous le monde le prend pour un comédien avec énormement de talent, qui improvise comme personne, avec une présence incroyable. Son agent lui décroche donc un passage dans une émission très un vogue, à but hhumoristique qui présente des sketchs dans "le style" de ce que fait Hitler. Lors de son premier passage, il fait de suite le buzz sur Youtube et c'est comme ça que, ce comédien qui ne veut pas dire son vrai nom devient une véritable star.

Je n'ai pas du tout accroché à ce livre. Déja tout ce qui arrive à Hitler n'est pas possible: le vendeur de journeaux qui l'héberge dans son kiosque sans le connaitre alors qu'il est en uniforme, les membres de l'agence qui n'insiste pas pour avoir ses papiers ni son nom. Seul un journal critique ce que fait Hitler mais il est très minoritaire. 

Je trouvais que sur un sujet comme celui là méritait une histoire plus poussée, parce que à part Hitler qui s'exprime comme dans ses discours des années 30-40 il ne se passe pas grand chose. Il n'a pas de réel adversaire, à aucun moment (a part le journal) quelqu'un se dit qu'il va trop loin . Il réussit beaucoup trop facilement à mon gout. 

A part ça, au niveau de l'écriture c'est un livre qui se lit assez facilement, il est plutôt bien écrit à la première personne  et on ne se perd pas dans les pensées d'Hitler.

Titre : Il est de retour

Auteur : Timur Vermes

Date de publication : Octobre 2015

Edition : Belfond

Nombre de pages : 390 

N'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensez

Bonne lecture

                                                  La bibliothécaire romantique