J'ai reçu ce livre dans la box Livre-moi(s) d'avril (qui fera l'objet d'un prochain article). Je ne connaissais pas l'auteur et c'est donc sans aucuns appriori que je me suis lancé dans la lecture de ce roman. 

L'histoire se passe au XVIII° siècle en France et plus précisement à Bordeaux. On découvre Camille, fils d'une famille aisée qui a repris l'entreprise fructueuse de son père sous la surveillance de sa mère Isabelle Gralis, une femme autoritaire. L e jeune homme apprend la mort de sa cousine Jeanne, avec laquelle il avait été très proche durand son adolescence avant que sa mère ne les sépare. Or la mort de Jeanne laisse penser à un sucide, ce qui est considéré comme un crime de lèse majesté à l'époque et donc il faut qu'il y ai procés. Camille se retrouve malgrés lui désigné comme le curateur de Jeanne, c'est à dire qu'il l'a représentera physiquement et psychologiquement durant le procès. 

S'installe alors une discussion entre Camille, tiraillé entre l'amour qu'il a pour sa cousine et l'affront que ferai cette affaire à sa famille, et Jeanne dont le cadavre repose dans un cachot en l'attente du procès. 

Ce livre a été une véritable surprise pour moi et je l'ai dévoré en quelques jours. Il convient à des lecteurs occasionnels puisqu'il était facile et rapide à lire, mais aussi bien à des passionnés de littératures. On y découvre un sujet peu traité en littérature et cependant fort intéressant. 

Je le recomande vivement au passionnés d'histoires d'amour difficiles et aux lecteurs de romans historiques. 

Titre : La Promesse

Auteur: Jean-Guy Soumy

Date de parution : 2014

Editions : Robert Laffont

Nombres de pages : 215

Bonne lecture 

                                        La bibliothécaire romantique